Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La finale du Festival de Jazz

par Communications Sylvie Bibeau 10 Juillet 2008, 02:31 Musique et Spectacles

Dimanche soir, c'est avec plaisir que j'ai assisté à la dernière soirée de la 29e édition du Festival de Jazz de Montréal...

Nous avons encore été émerveillés de la qualité des spectacles gratuits de ce Festival...

En premieir lieu, j'avais sélectionné un groupe latino...mais nous nous sommes retrouvés face au groupe Albino!...ho! ho!...beaucoup de ryhtme, une tonne d'énergie, je me suis marrée jusqu'au moment où j'ai pensé à mon groupe latino que je voulais absolument voir avant le grand spectacle....



Les 10 musiciens d'Albino! honorent de leurs percussions hypnotisantes Fela Kuti, un hors-la-loi nigérien, père de l'afrobeat, qui utilisait sa musique comme arme dénonciatrice des injustices vécues en Afrique. Les grooves énergiques du groupe, mêlés à la danse africaine, aux costumes extravagants et aux chorégraphies enlevantes l'ont rendu très populaire dans son style musical de protestation. Pour faire bouger une foule, Albino! ne connait pas d'égal !



Voilà enfin mon groupe que je voulais tant voir..el Grupo Fantasma...nous n'avons assisté qu'à la dernière chanson du spectacle...Super!...Style Santana...Wow!

Originaire d'Austin, au Texas, Grupo Fantasma excelle depuis 10 ans dans le funk latin, mâtiné de cumbia, de salsa et de psychédélisme. Le groupe inclut notamment Adrian Quesada, à la guitare très présente, à l'énergie nettement rock, et Jose Galeano, percussionniste et neveu de Chepito, de la première mouture de Santana. Prince leur a même demandé de l'accompagner en spectacle, notamment lors des festivités du plus récent Superbowl. Ils nous arrivent avec un tout nouvel album, titré Sonidos Gold.

Et enfin, le dernier spectacle tant attendu à la grande scène....Mory Kanté



Désolée, mais c'est la photo que la plus représentative que j'aie pu prendre...je n'étais pas si loin si on pense que nous étions environ 100,000 spectateurs n'est-ce pas?...



Vingt ans après le succès fulgurant et planétaire de Yéké Yéké, le brillant griot guinéen et maître de la kora Mory Kanté vient embraser le Festival ! Après une trop longue absence, ce pionnier du rayonnement de la musique africaine débarque à Montréal avec, dans ses bagages, une quinzaine de musiciens, une chaleur toute africaine, ainsi qu'une version électrique — et électrisante ! — de sa world music !

Après avoir connu un succès fulgurant tous les soirs du Festival pour le 5 à 7 au splendide Pavillon Heineken, le trio The Lost Fingers sera catapulté sur la scène General Motors en première partie du Party de clôture Rio Tinto Alcan. Ces hurluberlus ont tellement fait fureur avec leurs interprétations jazz manouche de hits kitsch des années 1980 que près d’un millier de festivaliers ont fait la queue samedi soir dernier pour assister à l’un de leurs nombreux concerts gratuits !


C'était on ne peut mieux pour s'amuser et y faire la fête...Ils ont été tellement généreux sur scène donnant absolument le maximum d'eux-mêmes...L'organisation ne pouvait nous sonner un meilleur group pour la finale afin que chacun reparte avec toute cette énergie et un souvenir électrisant en ne souhaitant qu'une chose...revenir bientôt pour le 30e Festival de Jazz l'an prochain...

Que dire de mieux en bonus....on nous a offert un spectacle supplémentaire gratuit au Métropolis par la suite avec Bran Van 3000...mais, après ma superbe journée de soleil au cap St-Jacques et un excellent souper bien arrosé...c'était assez pour mes festivités...

commentaires

Haut de page